Guerriers Wu-Song

Vous voulez prendre contact, parlementer, sceller une amitié avec la confrérie, vous pouvez commencer ici, et continuer en privé ou l'inverse et vice versa ou son contraire. La confrérie vous parle, et vous parlez de la confrérie....
wongfeihung
Yubo
Messages : 1
Enregistré le : 28 févr. 2006 12:22
Contact :

Guerriers Wu-Song

Messagepar wongfeihung » 08 juin 2009 14:39

Un Zoraï s'approche et dépose un cube d'ambre à la porte du Hall de la Confrérie :

"Utiliser la goo comme une arme ; se lier au fléau qui ronge le cœur d’Atys ; dominer le Pays Malade par la force ; détruire la civilisation zoraïe et les Kamis ; couper les cornes de son masque ; se détourner des paroles de celui que les Kamis désignent comme guide…Combien de temps encore notre peuple acceptera t’il que certains de ses enfants se détournent de ses enseignements ?

Depuis plusieurs cernes, les émissaires des Maîtres de la Goo sont impuissants à répondre aux appels à l’aide répétés des initiés du Cercle Noir. Dans le Vide même, Bo-Qung Fa est contraint d’augmenter le nombre d’homins qui composent les patrouilles des Maîtres de la Goo. Les attaques contre ses troupes se répètent inlassablement et avec une intensité chaque fois accrue. Dans tout le Pays Malade en général, les tribus défiant l’autorité de Mabreka-Cho subissent ainsi les assauts d’initiés zoraï’i brandissant l’emblème de Wu-Song.

Mais ces encore trop rares actions ne sont que les étincelles qui précèdent le réveil d’un vieux clan zoraï endormi. Partout, les traces d’un effritement de l’intégrité du Pays Malade se révèlent. La kitinière de Desertstock se dresse encore, intacte, dans le Nœud de la Démence et les kitins qui pullulent à ses pieds se soucient à peine des chasses menées par des homins épuisés. Les cris qui s’élevaient d’abord pour prévenir de la présence d’adeptes de la Karavan dans le Vide se sont peu à peu changés en murmures, et il n’est pas rare de voir ces adeptes parcourir le Pays Malade, les armes hors du fourreau, prêts à en découdre avec le premier zoraï rencontré, comme si notre peuple n’était plus que le gardien des terres de chasses des autres peuples.

Après dix années de solitude qui virent les frères et sœurs du clan éparpillés aux quatre coins d’Atys, les Fils du Wu-Song à nouveau rassemblés contemplent avec colère les affronts faits au guide du peuple zoraï en particulier et aux Kamis en général.

Il a suffit qu’un jeune guerrier du clan du Wu-Song des Terres Anciennes souffle le message de la fureur de Wu-Song pour que les Fils décident aujourd’hui de devenir les Guerriers Wu-Song.

A présent, nous voulons que Mabreka-Cho, le Grand Sage Zoraï, mais aussi les Sages qui l’entourent, Supplice, Sens et Saison, et les Cercles du pays Malade tout entier sachent qu’ils peuvent compter avec notre Shizu.
A présent, pour Ma-Duk, pour les Kamis, pour le Pays Malade, nous prêtons à la force des paroles des Fils du Wu-Song, la puissance des armes des Guerriers Wu-Song."

http://forums.ryzom.com/showthread.php?t=34239
http://forums.ryzom.com/showpost.php?p=462804&postcount=35
Wong fei-Hung, Fils du Wu-Song

Retourner vers « L'ambassade »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité